Connect with us

Mot du président

Le nombre sans la discipline est vain

L’union fait la force, c’est connu. La communauté burkinabè en Côte d’Ivoire réputée être la plus nombreuse représente une force, mais, paradoxalement, elle  constitue une faiblesse du fait de son inorganisation et de son manque de discipline. Du coup, cette communauté ne pèse pas grand’chose. C’est une situation fort préjudiciable à laquelle il faut pallier. L’idée de la création d’une association pouvant regrouper les opérateurs économiques est donc née du constat que chacun de nous a pu faire de l’absence d’un cadre d’échanges fédérateur pouvant regrouper les Burkinabè résidant en Côte d’Ivoire autour d’un idéal de solidarité, de fraternité et de promotion de nos activités respectives. Nous avons ainsi  décidé d’apporter notre contribution à la cohésion de la communauté burkinabè par la création du Conseil des opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire, en abrégé COEB-CI. Aussi, les hommes d’affaires burkinabè pourraient-ils bénéficier de divers  avantages dans le cadre d’une association forte, dynamique et  proactive commise à la défense de leurs intérêts.   

Il est évident que le Conseil n’a pas la prétention de réunir toute la communauté. Cependant, il ambitionne, modestement, cela va sans dire, mais non sans un vrai engagement, de créer un déclic pouvant amener les opérateurs  économiques à se doter d’un cadre d’échanges à même de les rapprocher davantage. L’objectif étant, d’une part,  de promouvoir le vivre ensemble entre les hommes d’affaires burkinabè et, d’autre part, de permettre le partage d’expertises et d’expériences de sorte à rendre davantage compétitives nos entreprises et structures.  A l’ère de la mondialisation, il n’est pas séant de vivre en vase clos. Ouvrons-nous donc aux autres, en commençant par nous ouvrir à nous-mêmes.

C’est de cette ambition que participe la création de ce site qui entend être à la fois la vitrine du COEB-CI et sa fenêtre sur le monde. Les opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire ne doivent plus vivre ‘’incognito’’ et renfermés sur eux-mêmes. C’est le temps de l’ouverture, mais aussi de la solidarité. Rendons-nous visibles, sans oublier de nous soutenir les uns et les autres. C’est une double exigence de notre force. Parce que nous sommes une force, autant par notre nombre, on l’a dit, que par notre implantation sur le territoire ivoirien que couvrent nos compatriotes, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, en passant par le centre.

Le COEB-CI est né de notre volonté à tous de fédérer et de mettre en synergie nos compétences et intelligences pour faire valoir le savoir-faire et le savoir-être burkinabè.  La solidarité que nous appelons de tous nos vœux,  se fera dans le respect des lois  et des coutumes ivoiriennes. Tout ce que nous entreprendrons devra apporter un plus à la cohabitation pacifique et nous veillerons à ne pas nous  impliquer dans le jeu politique. 

Gageons que dans 5, 10 ou 15 ans, le COEB-CI sera toujours là, plus fort et plus grand, parce que nourri et entretenu par notre engagement et notre détermination à tous. C’est un vœu !

Moussa Ouédraogo
Président du COEBCI
Chevalier de l’ordre du mérite ivoirien

Publicité

Facebook

Copyright © 2019. Conseils des Opérateurs Economiques Burkinabé de Côte d'Ivoire